L’équithérapie : la thérapie par le cheval

L’équithérapie semble être un nouveau concept que grand nombre de personnes ignorent, alors que c’est en effet une vieille méthode thérapeutique datant de l’antiquité pratiquée par des médecins grecs. La pratique est recommandée pour la fortification des membres et pour le traitement des maladies psychosomatiques (angoisse ou stress causé par un choc psychologique).

L’origine de l’équithérapie

C’étaient à travers les vécus de la célèbre cavalière danoise Lis Hartel que cette pratique a été véhiculée. En effet, elle a réussi à surmonter sa poliomyélite grâce aux séances intensives d’équitation. De même que, Renée de Lubersac (psychomotricienne) et Hubert Lallery (masseur-kinésithérapeute) ont publié un livre « La rééducation par l’équitation » en 1973. Actuellement, l’équithérapie est considéré comme un procédé complémentaire au traitement médical. Etant un animal doux et sociable, le cheval s’avère être un véritable médiateur thérapeutique. L’équitation apporte cette sensation de bien-être et de liberté chez les patients. Et durant les séances, les câlins, les petites caresses et tout autre geste et émotion partagés avec le cheval aident à la guérison.

 

 

Les qualificatifs d’un équithérapeute

L’équithérapie demande la présence et l’assistance d’un équithérapeute. Ce dernier est la seule personne habileté à accompagner les patients. Elle doit avoir des connaissances approfondies en la matière. Le métier d’équithérapeute nécessite en effet une formation spécialisée de 500 heures minimum. La thérapie durera 45 minutes à une heure par séance. Elle peut durer sur le long terme pour pouvoir se débarrasser progressivement du mal-être et corriger les déformations de l’appareil musculo-squelettique du patient. L’équitérapeute en charge de la personne concernée décidera ainsi de la fréquence des séances selon l’évolution de son patient.

 

Le but du soin

À la fois une médecine douce et psychothérapeutique, l’équithérapie n’est pas tout à fait de l’équitation même si le patient y apprend l’art de monter à cheval. Elle consiste plutôt à une séance de relaxation et de partage d’affection en se familiarisant avec l’animal. Cette méthode semble efficace pour les patients ayant subi une rude épreuve morale. Le déroulement de la thérapie se fait par des discussions, figures gestuelles, partages émotionnels… Le cheval fera alors l’objet d’un partenaire thérapeutique jusqu’à ca que les objectifs fixés par le thérapeute soient atteints.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Redpop.fr | Deco-Fun | Option Sport - Le sport, tout le sport
Menu Title