L’éducation d’un Husky sibérien

Le Husky est un chien de traineau. Ses capacités en termes de compétitivité ont en séduit plus d’un. Cet animal est à la fois rapide, de nature sportive et résistant. Ainsi, au quotidien, ce chien a besoin d’exercices. Cela ne se limite pas à une simple promenade.

Les exercices physiques

Le Husky sibérien a besoin de se dépenser au maximum. Il doit faire beaucoup d’exercices comme le cani-vtt, le cani-trotinette ou le canicross. Si possible, le traîneau lui fera le plus grand bien. Les activités physiques concourent au bien-être du chien. Cela facilite également son éducation. Par la suite, l’animal pourra comprendre facilement les demandes de son maître et lui vouera une entière obéissance. Toutefois, pour ce faire, il faut bien le connaître.

Une éducation spécifique

De par nature, le Husky sibérien a un caractère indépendant avec une grande détermination, ce qui tend à compliquer son éducation. Ainsi, l’apprentissage doit débuter dès son plus jeune âge, à partir de 2 mois, l’essentiel étant basé sur l’éducation positive. En pratique, cette méthode se concrétise par la douceur associée parfois à une certaine rigueur. Par ailleurs, il est nécessaire d’être à la fois bienveillant et ferme avec l’animal.

L’apprentissage dans la pratique

Les professionnels disent souvent que les Husky sont difficiles à dresser. Toutefois, ce chien acquiert facilement les apprentissages de base comme « assis », « couché », « stop »… Cet animal peut facilement suivre les disciplines dans la maison. Il peut établir aisément le contact, respecter les espaces dédiés et gérer sa nourriture. Tout cela contribue au cadrage de son tempérament fort et facilite l’entente avec ses maîtres.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mag Auto Moto | Blog du citadin | Les lampes tash art